La collaboration transfrontalière, clé de la lutte contre la cybercriminalité

La collaboration transfrontalière, clé de la lutte contre la cybercriminalité

Europol vient d’annoncer l’interpellation d’une quinzaine d’individus, dont six français, suspectés d’avoir utilisé des chevaux de Troie pour perpétrer différents types de cyber-attaque. L’opération, pilotée par la France, a été réalisée en collaboration avec différents pays européens.

 

 

L’office de police intergouvernemental Europol, les forces de l’ordre françaises ainsi que six autres pays (Royaume-Uni, Estonie, Roumanie, Lettonie, Italie et Norvège) ont œuvré conjointement pour mettre la main sur quinze hackers. Jean-Pierre Carlin, directeur Europe du sud de LogRhythm, éditeur américain de logiciels de sécurité informatique basé dans le Colorado (Etats-Unis) et dont le siège social en France se trouve à Neuilly-sur-Seine (92), se félicite de cette collaboration transfrontalière. « Cette arrestation montre que nous sommes en train de rattraper notre retard sur les pirates informatiques, affirme-t-il. Nous disposons de davantage d’outils pour détecter l’origine des attaques et nous sommes capables de les tracer. Partager l’intelligence au-delà des frontières est la clé absolue. »

Coopération inégale
Car, jusqu’à présent, les forces de l’ordre détectaient les malware et les chevaux de Troie sans remonter à la source. Les hackers bénéficiaient donc d’un anonymat total. « Puis, la collaboration entre les pays s’est peu à peu tissée, ajoute Jean-Pierre Carlin. Mais tous les Etats ne coopèrent pas de la même façon. Les pays européens adhérents d’Europol travaillent main dans la main, mais pour les Etats-Unis et les états asiatiques, la donne est différente. »

Cependant, des opérations comme celles-ci ne peuvent être un succès que si les bonnes informations sont mises à disposition. Les organisations ont un rôle à jouer, celui d’assurer leur propre protection. « Toutes les entreprises doivent garantir la surveillance de la moindre activité sur leur réseau en temps réel, précise le directeur Europe du sud de LogRhythm. Avec une visibilité accrue, les comportements anormaux sont identifiés immédiatement et les informations collectées sont partagées avec les autorités pour arrêter les criminels. C’est la fonction de notre produit d’analyse LogRhythm Security Analytics. »

Caroline Albenois

 

 

Après cette lecture, quel est votre avis ?
Cliquez et laissez-nous un commentaire…

 

Source : http://www.info.expoprotection.com/site/FR/L_actu_des_risques_malveillance__feu/Zoom_article,I1602,Zoom-1e13ba8f63fad9bbf651b6e811431989.htm

 

image_pdfimage_print
Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Abonnez-vous (Gratuit)           Restez informé sur la sécurité informatique, la protection des données personnelles et la cybercriminalité

S'inscrire :

Derniers articles

Accès direct aux Thèmes


Le Net Expert - 1, les Magnolias - 84300 Cavaillon
Contactez-nous - Newsletter - Mentions légales
Connexion à distance