Economie – Les e-mails de hauts gradés de l’armée américaine piratés

Le système de messagerie utilisé par 4 000 hauts gradés de l’armée américaine a été compromis fin juillet par des pirates informatiques et fermé par le Pentagone, selon les médias américains. L’enquête privilégie la piste russe. 

 

Comme un air de Guerre froide. Des “officiels” du Pentagone ont affirmé, jeudi 6 août, à la chaîne américaine NBC, que des pirates informatiques russes avaient réussi à s’introduire dans le système de messagerie informatique utilisé par 4 000 militaires et civils travaillant au Comité des chefs d’état-major interarmées.

La découverte de cette opération de cyberespionnage, lancée aux alentours du 27 juillet, a amené les autorités militaires à fermer entièrement le système de messagerie informatique utilisé par ces hauts gradés. Il ne sera remis à disposition du personnel qu’à la fin de l’enquête.

 

 

Cyber Guerre froide ?

Cette attaque est d’autant plus dommageable pour le Pentagone que ce n’est pas la première fois que des cyberespions s’engouffrent dans une faille du système de protection informatique des plus hautes sphères de l’État. Le président américain Barack Obama et le Département d’État (ministère américain des Affaires étrangères) ont ainsi déjà été pris pour cible ces quatre derniers mois.

Ces précédentes opérations avaient été attribuées par plusieurs entreprises de sécurité informatique à un même groupe : Cozy Bear. Leurs membres seraient russes, estiment la société Kaspersky qui leur a consacré plusieurs rapports.

Interrogé par le quotidien britannique “The Guardian”, Dmitri Alperovitch, le fondateur de la firme de sécurité informatique CrowdStrike, a noté une recrudescence des attaques informatiques russes visant des cibles américaines depuis l’instauration des sanctions économiques imposées depuis plus d’un an à la Russie par les États-Unis et ses alliés.

 

 

Pas de vol d’informations classifiées

Mais même si l’attaque contre le Pentagone est bien le fait de pirates russes, rien n’indique qu’ils ont agi sur ordre du Kremlin. Il peut s’agir de hackers “patriotes”, souligne le site “Daily Beast”, ou d’un groupe indépendant de pirates informatiques recruté par n’importe quel autre pays ou organisé pour espionner à sa place.

Ils ont à chaque fois utilisé la même technique : un e-mail piégé envoyé à des employés du service visé qui installe un virus dès que l’un d’eux clique sur un lien contenu dans le message. Des similitudes dans les messages et des traces laissées par les pirates sur les ordinateurs indiquent qu’ils ont utilisé les mêmes “armes” (comme un même type de virus personnalisé) pour commettre leur forfait.

Lors de l’attaque contre les hauts gradés du Pentagone, aucune information classifiée, qui ne s’échange que sur une messagerie spécifique, n’aurait été dérobée par ces pirates informatiques, ont affirmé ces sources à plusieurs médias américains. Reste que des échanges, comportant peut-être des informations personnelles sur les membres du premier cercle de l’armée américaine, ont été volés.

 

 

 


Nous organisons régulièrement des actions de sensibilisation ou de formation au risque informatique, à l’hygiène informatique, à la cybercriminalité et à la mise en conformité auprès de la CNIL. Nos actions peuvent aussi être personnalisées et organisées dans votre établissement.
Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez-nous

Denis JACOPINI
Tel : 06 19 71 79 12
formateur n°93 84 03041 84

 

 


Expert Informatique assermenté et formateur spécialisé en sécurité Informatique, en cybercriminalité et en déclarations à la CNIL, Denis JACOPINI et Le Net Expert sont en mesure de prendre en charge, en tant qu’intervenant de confiance, la sensibilisation ou la formation de vos salariés afin de leur enseigner les bonnes pratiques pour assurer une meilleure sécurité des systèmes informatiques et améliorer la protection juridique du chef d’entreprise.

Contactez-nous


 

Cet article vous plait ? Partagez !
Un avis ? Laissez-nous un commentaire !

 

Source : http://www.france24.com/fr/20150807-emails-militaires-hauts-grades-armee-americaine-piratage-hacking-russie-pentagone

Par Sébastian SEIBT

 

 

image_pdfimage_print