Une cyberattaque sur quatre réussit en France (Accenture)

En France, une cyberattaque sur quatre réussit


Les entreprises françaises subiraient deux ou trois cyberattaques effectives par mois, selon le cabinet de conseil Accenture.

C’est une nouvelle statistique inquiétante pour les entreprises. Plus d’une attaque ciblée sur quatre a abouti à une violation effective des dispositifs de sécurité au cours des douze derniers mois en France, selon une étude du cabinet de conseil Accenture. L’enquête a été menée auprès de 2.000 dirigeants, en charge de la sécurité dans les entreprises réalisant un chiffre d’affaire d’au moins un milliard de dollars et basées dans 15 pays, dont la France (124 répondants). Douze secteurs sont concernés par cette enquête : assurance, banque, marchés de capitaux, communication, énergie, santé, hautes technologies, sciences de la vie, produits de consommation, équipement industriel, distribution, utilities.

Cette statistique équivaut en moyenne, à deux ou trois attaques effectives par mois et par entreprise en France. Ainsi, sur 114 tentatives d’intrusion identifiées dans l’Hexagone sur un an, 32 ont réussi, assure-t-on à La Tribune. Plus d’un quart (28%) des tentatives d’intrusion réussies sont le fruit de hackers en France alors que la moyenne mondiale est à 19%.

Excès de confiance des Anglo-saxons?

En dépit de la fréquence des attaques, l’étude d’Accenture souligne un excès de confiance. Ainsi, la majorité des responsables interrogés (73%) se disent confiants dans leur capacité à protéger leur entreprise contre les cyberattaques. Ce qui reste loin, très loin de la réalité d’aujourd’hui. Ce n’est pas totalement le cas en France où les entreprises sont conscientes du danger en raison de la sensibilisation des pouvoirs publics (ANSSI, notamment) à travers la loi de programmation militaire. Ainsi, elles consacrent la plus grande partie de leurs dépenses informatiques (9,4 %) à la cybersécurité, par rapport à une moyenne mondiale de 8,2 %.

En revanche, les entreprises basées au Royaume-Uni (7,6%) et aux États-Unis (8%) sont celles qui dépensent le moins en pourcentage dans le domaine informatique pour répondre aux enjeux de cybersécurité. Résultat, la détection des intrusions semble prendre plus de temps aux États-Unis et au Royaume-Uni, où plus d’un quart des entreprises mettent plus d’un an pour identifier une attaque réussie : 30 % aux États-Unis et 26 % au Royaume-Uni.

Par ailleurs, les entreprises allemandes (52 %) et britanniques (50 %) sont les plus confiantes sur leurs capacités de suivi des incidents, par rapport à la moyenne mondiale (38 %). Ce qui ne les met pas à l’abri des attaques. Loin s’en faut. Ainsi Deutsche Telekom a très certainement dû faire face à une attaque informatique lundi : jusqu’à 900.000 foyers en Allemagne, clients de l’opérateur allemand rencontraient d’importants problèmes d’accès à internet, selon le groupe allemand.

“Les Anglo-saxons investissent dans des solutions packagées en estimant qu’elles sont les meilleures pour les mettre à l’abri des attaques mais ils ne traitent pas toutes les menaces”, analyse le directeur d’Accenture Security en France.

Enfin, les entreprises basées en France, en Australie et aux États-Unis sont les plus pessimistes sur leur capacité à assurer une surveillance efficace des intrusions de sécurité, par rapport à la moyenne mondiale. “Plus on sait, plus on doute”, confirme Stéphane Geyres…[lire la suite]


Notre métier : Former et Sensibiliser les décideurs et les utilisateurs. Vous apprendre à vous protéger des pirates informatiques, vous accompagner dans votre mise en conformité avec la CNIL et le règlement Européen sur la Protection des Données Personnelles (RGPD). (Autorisation de la Direction du travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle n°93 84 03041 84).

Denis JACOPINI anime dans toute le France et à l’étranger formations, des conférences et des tables rondes pour sensibiliser les décideurs et les utilisateurs aux risques liés à la Cybercriminalité et à la protection de leurs données personnelles (Mise en Place d’un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) dans votre établissement.

Plus d’informations sur : https://www.lenetexpert.fr/formations-cybercriminalite-protection-des-donnees-personnelles


 

Réagissez à cet article

Original de l’article mis en page : Une cyberattaque sur quatre réussit en France (Accenture)

image_pdfimage_print