Propriété intellectuelle / industrielle

Astuce : Un logiciel anti-espions gratuit pour Windows | Denis JACOPINI

Astuce : Un logiciel anti-espions gratuit pour Windows Ghostpress un logiciel anti-keylogger portable gratuit qui est en mesure de protéger votre ordinateur contre les logiciels espions.     Dans cet article, je vous présente Ghostpress, un logiciel anti-keylogger portable totalement gratuit qui est en mesure de protéger votre ordinateur des logiciels espions.     Mais qu’est-ce qu’un keylogger ? En informatique, un keylogger (enregistreur de frappe) est un logiciel espion qui espionne l’utilisateur d’un ordinateur. Le but d’un tel outil est de s’introduire entre la frappe au clavier et l’apparition du caractère à l’écran. Cela permet à un pirate informatique de récupérer toutes les informations que vous avez tapez avec votre clavier comme un login et un mot de passe, une adresse, des informations bancaires etc. [Source]     Ghostpress Ghostpress est un outil très simple d’utilisation et peu gourmand en ressource système. Il vous suffit simplement de le télécharger, puis de le lancer pour que tous les modules de sécurité soient activés. Ainsi, chaque actions que vous exécuterez sur l’ordinateur seront cachés des regards indiscrets. Vous pouvez également désactiver temporairement le programme en cliquant sur le gros bouton vert et exécuter le programme automatiquement au démarrage de Windows en cochant une petite case dans les paramètres de l’outil. Article original de  @justgeekOriginal http://www.justgeek.fr/ghostpress-logiciel-anti-keylogger-windows-47093

3 nouvelles techniques de diffusion de phishing et virus identifiées | Denis JACOPINI

3 nouvelles techniques de diffusion de phishing et virus identifiées Alors qu’auparavant le spam était essentiellement source de désagréments et de baisse de productivité, il sert également aujourd’hui à véhiculer des virus et des attaques par phishing très dangereuses.    L’e-mail reste la porte d’entrée préférée des hackers sur les réseaux d’entreprise. Ainsi, près de 90% des e-mails envoyés sur les adresses de messagerie professionnelles sont des spam. Alors qu’auparavant ces spam étaient essentiellement source de désagréments et de baisse de productivité, ils servent également aujourd’hui à véhiculer des virus et des attaques par phishing très dangereuses, qui gagnent continuellement en intensité et en intelligence. Plusieurs finalités à ces attaques : voler des données (identifiants personnels, coordonnées bancaires, propriété intellectuelle, etc.), et de l’argent (via des trojan banking par exemple ou des cryptolocker et demandes de rançons) mais également infiltrer des réseaux pour mener des attaques ultérieures de plus grande envergure et développer des réseaux de botnets de plus en plus puissants pour diffuser encore plus de spam, virus et phishing.     3 nouvelles techniques identifiées   > Des vagues qui utilisent des adresses IP non reconnues Les cybercriminels se servent de réseaux de botnets/spambots (réseaux de PC zombies) dont ils ont considérablement développé la puissance ces derniers mois. Grâce à ces réseaux, les cybercriminels sont en mesure d’envoyer régulièrement des vagues massives et intenses de spam – jusqu’à plusieurs millions de spam simultanément pour les plus gros réseaux. La force de ces campagnes de spam massives est qu’elles sont basées sur des réseaux de […]

Les TPE et les PME, cibles privilégiées des cybercriminels | Denis JACOPINI

Les TPE et les PME, cibles privilégiées des cybercriminels  Selon le spécialiste de la sécurité Symantec, 71 % des TPE et les PME qui font l’objet d’une cyber-attaque ne s’en remettent pas. Pourtant, la sécurité du système informatique ne fait pas partie des priorités des petites et moyennes entreprises, même si c’est un enjeu majeur pour leur survie.     Face à des systèmes d’information de plus en plus ouverts, un usage généralisé d’internet et des terminaux mobiles connectés, les entreprises doivent mettre en œuvre des politiques de sécurité informatique de plus en plus exigeantes. Pourquoi les cybercriminels s’en prennent d’avantage aux TPE et aux PME ?  Explication.   La cybercriminalité n’est pas un fait nouveau. Pourtant depuis quelques années, nous sommes tous devenus ultra-connectés et multi-équipés. Ce constat n’épargne pas les entreprises qui ont vu apparaître de nouveaux outils qui permettent aux salariés de rester connecter en étant plus mobile et plus productif. Ces nouveaux modes de travail, sont aujourd’hui autant de failles de sécurité possibles et donc d’attaques possibles. Cette forme de criminalité ne concerne plus les grandes entreprises qui ont majoritairement mis en place des moyens coûteux pour lutter contre le piratage. La nouvelle cible privilégiée des hackers serait les TPE et les PME qui seraient plus simple à attaquer.     Des cibles plus accessibles Les enquêtes le confirment : les gérants de TPE et PME ont une vision assez exacte du piratage informatique, mais ils se sentent peu concernés. Selon eux, cette forme moderne de criminalité menace surtout les grandes […]

Cybercriminalité – Retour sur les principales attaques informatiques en France et dans le monde | Denis JACOPINI

Cybercriminalité – Retour sur les attaques informatiques en France et dans le monde qui ont fait la une Selon a commission européenne, la cybercriminalité englobe 3 catégories d’activité criminelles : 1) Les atteintes directes à des systèmes informatiques (ou Système de traitement automatisé de données, ou encore S.T.A.D.) en perturbant leur fonctionnement, tels que les attaques par déni de services (appelé aussi denial of service attack ou aussi DOS) destinées à faire tomber un serveur (comprenez rendre inaccessible ou mettre en panne un serveur) à distance. 2) Réaliser des actes illicites en utilisant les outils numériques (escroqueries, vols de données bancaires ou personnelles, espionnage industriel, atteinte à la propriété intellectuelle, sabotage, accès frauduleux, fraudes, usurpation d’identité, phishing, création de PC zombies, contamination d’autres postes informatiques ou d’autres serveurs…) 3) Modifier le contenu d’un espace numérique pour y déposer ou diffuser des contenus illicites (pédopornographie, racisme, xénophobie).     Les cyberdélinquants n’ont d’autre objectif que de gagner beaucoup d’argent. Virus, spams, et autres botnets drainent plusieurs centaines de millions de dollars chaque année à travers le monde. Sans nous étaler sur  les 144 milliards de courriers électroniques qui transitent dans le monde chaque jour dont 70% ne sont que du spam, les 10 millions de français victimes d’actes cybercriminels et 75% de ces actes de cybercriminalité qui sont de grande envergure (Norton 2013) qui concernent les 3,2 milliards d’internautes dans le monde en 2014 (dont la moitié pour l’Asie), vous trouverez ci-dessous, par ordre anté-chronologique, quelques principaux actes cybercriminels recensés par notre Expert, Denis JACOPINI. Vous pouvez directement contacter Denis […]

Usurpation d’identité, propos diffamatoires, concurrence déloyale, atteintes à votre E-réputation – Nous pouvons vous aider | Denis JACOPINI

Usurpation d’identité, propos diffamatoires, #concurrence déloyale, atteintes à votre E-réputation – Nous pouvons vous aider Victime de la cybercriminalité : Quelqu’un vous #insulte sur Internet (propos diffamatoires), se fait passer pour vous (usurpation d’identité sur Facebook, Twitter, viadeo, linkedin, instagram, par e-mail), ou diffuse certaines de vos informations confidentielles, vous pouvez rapidement devenir victime d’une atteinte à votre e-réputation.  Pour initier une action vers la personne malveillante en direction soit d’une arrangement à l’amiable ou d’une action judiciaire, vous devez constituer un dossier avec un maximum d’éléments prouvant la légitimité de votre action. Denis JACOPINI, Expert Informatique assermenté et spécialisé en protection des données personnelles et en cybercriminalité a rassemblé dans ce document quelques actions qui devront être menées et est en mesure de vous conseiller et de vous accompagner dans vos démarches.     Nous pouvons classer les atteintes à la e-réputation en 3 grandes catégories : a) Atteintes à la vie privée (par exemple en diffusant ou divulguant des informations personnelles ou confidentielles) b) Dénigrements, injures, propos diffamatoires, citations hors contextes et médisances c) Usurpation d’identité   Lors qu’un expert est contacté pour une mission sur un de ces sujets, un constat d’huissier peut éventuellement avoir été demandé, notamment pour constater les faits reprochés. Sans constat, l’expert devra se baser soit sur les informations ou documents que lui communiquera la victime (avec pour issue une vérification de l’exactitude ou de l’intégrité des informations) ou bien procédera à un constat des faits lors de sa mission.     Plusieurs types d’informations peuvent être soumises à l’expert […]

L’impossibilité de détecter la source d’une cyberattaque permet de désigner les coupables

L’impossibilité de détecter la source d’une cyberattaque permet de désigner les coupables Se prononçant sur les accusations infondées concernant l’ingérence russe dans la politique d’autres pays, le chef de l’état-major général russe Valeri Guerassimov a fustigé les pays occidentaux pour avoir déclenché une guerre informationnelle.   L’impossibilité de détecter la source d’une cyberattaque permet de désigner les coupables, a déclaré le chef de l’état-major général russe Valeri Guerassimov lors d’une Conférence sur la sécurité internationale qui se déroule aujourd’hui à Moscou. « L’Alliance a commencé à mettre au point l’application de l’article 5 du Traité de Washington (concernant la défense collective, ndlr.) dans le cas des cyberattaques sur les dispositifs matériels des systèmes étatiques et militaires des pays membres de l’Otan. Mais dans les conditions actuelles, il est presque impossible de détecter les sources réelles de ces attaques. À cet égard, il est possible de désigner les responsables sans avoir de preuve et d’agir sur eux par des moyens militaires », a déclaré le chef de l’état-major général russe. « Les pays occidentaux intensifient la guerre informationnelle agressive déclenchée contre la Russie. Si on regarde les articles des médias européens et américains, il semble que presque tous les événements négatifs dans le monde soient orchestrés soit par les services spéciaux russes, soit par des hackers russes », a indiqué Valeri Guerassimov….[lire la suite] Notre métier : Vous aider à vous protéger des pirates informatiques (attaques, arnaques, cryptovirus…) et vous assister dans vos démarches de mise en conformité avec la réglementation relative à la protection des données à […]

Voyagez aux Etats-Unis et laissez vos données être espionnées

Voyagez aux Etats-Unis et laissez vos données être espionnées L’administration Trump envisage de demander aux voyageurs arrivant aux Etats-Unis l’accès aux données de leur smartphone et à leurs comptes Twitter, Facebook ou LinkedIn. Une sévère menace pour la cybersécurité des entreprises européennes.     Cette fois-ci, la côte d’alerte est clairement franchie. Dans ses colonnes, le Wall Street Journal évoque un projet de l’administration Trump qui pourrait forcer les visiteurs arrivant aux Etats-Unis à communiquer aux autorités les contacts et contenus présents sur leur téléphone mobile ainsi que les mots de passe de leurs comptes de réseaux sociaux, permettant d’accéder aux messages privés envoyés sur ces canaux. Un projet qui ne serait pas limité aux pays soumis aux règles de sécurité les plus strictes – et dont les ressortissants doivent obtenir un visa -, mais concernerait aussi les pays considérés comme des alliés des États-Unis, dont la France. Rappelons que, pour se rendre de façon temporaire sur le sol américain, pour affaires ou en tant que touriste, les Français doivent déjà solliciter une autorisation électronique (Esta), valable 2 ans. En février, le ministre de l’Intérieur américain (Homeland Security) avait déjà évoqué, lors d’une audition devant le Sénat, le fait que les voyageurs étrangers (notamment issus des 6 pays blacklistés par un décret de l’administration Trump) venant aux États-Unis seraient tenus de fournir leurs mots de passe sur les médias sociaux aux autorités d’immigration avant de rentrer sur le territoire américain. La peur de l’espionnage économique Selon le Wall Street Journal, cette mesure serait donc étendue à […]

Le site pirate Films-regarder.co fermé. La SRPJ de Bordeaux à frappé

Le site pirate Films-regarder.co fermé. La SRPJ de Bordeaux à frappé Sa mise hors-ligne avait questionné plusieurs internautes sur Twitter depuis quelques heures. L’explication nous est venue de l’ALPA : le site de streaming films-regarder.co a baissé pavillon, suite à l’interpellation de son administrateur. L’Association pour la lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA) nous indique en effet que « les investigations menées par la Direction interrégionale de la police judiciaire de Bordeaux ont abouti à la fermeture du site films-regarder.co ». Pour l’ALPA, « bras armé » de l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel, ce site créé en 2013 « dont la popularité n’a cessé d’augmenter proposait l’accès à près de 800 films et 700 séries télé piratés. Les titres étant régulièrement renouvelés en fonction des nouvelles sorties ». Il profitait d’une certaine popularité, un million de visiteurs uniques par mois (chiffres Médiamétrie NetRatings) et d’après les calculs de l’association, il « totalisait 2, 2 millions de visionnages d’œuvres contrefaites dans le même temps ». Du coup, le préjudice calculé par les ayants droit, selon les nouvelles normes en vigueur depuis notamment la loi sur la contrefaçon, est estimé à 30 millions d’euros. 200 000 euros perçus pendant 18 mois « L’administrateur du site a reconnu avoir agi seul et avoir perçu environ 200 000 euros pendant les 18 derniers mois d’activité du site. Les revenus provenaient de régies publicitaires étrangères et étaient versés sur des comptes à l’étranger ». Il a été présenté au procureur de la République de Toulouse, qui a sollicité l’ouverture d’une information judiciaire. « L’intéressé a été mis en examen et placé sous […]

Une nouvelle doctrine en matière de cybersécurité

Une nouvelle doctrine en matière de cybersécurité Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a inauguré hier un nouveau bâtiment de 9 000 m2 au centre DGA maîtrise de l’information à Bruz, près de Rennes. À cette occasion, il a dévoilé les grandes lignes de la nouvelle doctrine cyber des armées françaises. Elle reposera sur trois piliers : le renseignement, la protection/défense et la lutte informatique offensive. « L’irruption du numérique dans toutes les activités de la vie quotidienne nous oblige à repenser en profondeur l’art de la guerre. » Hier, à Bruz, au sud de Rennes, dans les locaux de DGA maîtrise de l’information, « le cœur battant du ministère de la Défense », Jean-Yves Le Drian a présenté les grandes lignes de la nouvelle doctrine cyber des armées françaises. Des combattants numériques Cette doctrine s’appuiera sur trois piliers, a expliqué le ministre de la Défense. D’abord le renseignement, «  pour détecter les actions hostiles et leurs auteurs.  ». Ensuite, la protection et la défense : «  Nous devons bâtir d’épaisses murailles numériques. » Enfin, la lutte informatique offensive : «  Nous avons besoin de combattants numériques pour riposter et neutraliser les cyber agresseurs.  » Jean-Yves Le Drian a annoncé la création, en janvier 2017, d’un commandement français des opérations cyber (le « CyberCom »), placé sous la responsabilité directe du chef d’état-major des armées. Ministre de la Cyberdéfense C’est donc un Jean-Yves Le Drian, « ministre de la Cyberdéfense »,qui a passé la journée de lundi en Bretagne. Il a commencé par inaugurer officiellement le Pôle d’excellence cyber à Rennes. Cette association regroupe les chercheurs, les écoles et universités, les […]

La Cnil s’énerve contre Brandvalley mais la sanction est faible

La Cnil s’énerve contre Brandvalley mais la sanction est faible La Cnil a dressé un constat sévère de l’irrespect de la loi Informatique et Libertés par le site de ventes privées BrandValley, spécialisé dans les grandes marques. Mais le site qui génère environ 300 millions d’euros de chiffre d’affaires n’a été condamné qu’à 30 000 euros d’amende.…[Lire la suite ] Denis JACOPINI anime des conférences, des formations en Cybercriminalité et est régulièrement invité à des tables rondes en France et à l’étranger pour sensibiliser les décideurs et les utilisateurs aux Dangers liés à la Cybercriminalité (Arnaques, Piratages…) pour mieux s’en protéger (Autorisation de la Direction du travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle n°93 84 03041 84). Plus d’informations sur sur cette page. Réagissez à cet article

image_pdfimage_print

Accès direct aux Thèmes

Derniers articles


Le Net Expert - 1, les Magnolias - 84300 Cavaillon
Contactez-nous - Newsletter - Mentions légales
Connexion à distance