500 000 PC infectés à cause d’une faille Windows XP

500 000 PC infectés à cause d’une faille Windows XP

Selon les chercheurs en sécurité de Proofpoint, 52% des PC infectés par le botnet Qbot font tourner Windows XP.

Exploitant une faille de Windows XP mais également de Seven et Vista, un groupe de cybercriminels russe a réussi à activer le botnet Qbot fort 500 000 PC zombies, essentiellement localisés aux Etats-Unis. Son objectif : Aspirer les identifiants bancaires des utilisateurs de ces PC corrompus.

 

Des pirates russes à l’origine du botnet Qbot ont construit une impressionnante armée de 500 000 PC zombies en exploitant des failles non corrigées dans des ordinateurs tournant sous Windows XP mais également Windows 7 et Vista. Des PC localisés principalement aux Etats-Unis, a fait savoir la société Proofpoint. Ces derniers temps, les hackers russes ont fait monter la pression avec des incursions sérieuses telle que l’attaque qui a visé la banque américaine JPMorgan Chase. Avec ce botnet, baptisé Qbot, les chercheurs de Proofpoint ont fait ressortir que le groupe qui est à l’origine de sa création l’a élaboré de façon méticuleuse à travers le temps, sans faire de vague, au point de rester sous les radars des sociétés de sécurité et donc de ne pas avoir attiré leur attention.

 

Selon Proofpoint, 75% des 500 000 PC infectés par le botnet Qbot sont situés aux Etats-Unis, sachant que parmi eux, 52% font tourner Windows XP, 39% Windows 7 et 7% Windows Vista. En Grande-Bretagne, la proportion de PC infectés est bien moindre, 15 000 postes environ. « Avec 500 000 clients infectés volant les identifiants des comptes bancaires en ligne des utilisateurs, le groupe de cybercriminels a le potentiel pour réaliser des bénéfices vertigineux », ont indiqué les chercheurs de la société de conseil en sécurité. Mais le botnet Qbot ne s’attaque pas seulement aux comptes bancaires, il compromet également les sites WordPress, soit en infectant le site lui-même ou bien en injectant des contenus corrompus dans leurs newsletters.

Article de Dominique Filippone

 

Cet article vous à plu ? Laissez-nous un commentaire (Source de progrès)

 

Source : 
http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-500-000-pc-infectes-a-cause-d-une-faille-windows-xp-58878.html

 

image_pdfimage_print

1 Commentaire

  1. 13 octobre 2014    

    Merci pour l’information. Les nouveaux usages en ligne et mobiles vis à vis des produits bancaires engendrent des nouvelles problématiques en termes de sécurité des données utilisateurs. Ce sont de nouveaux enjeux primordiaux pour les banques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Abonnez-vous (Gratuit)           Restez informé sur la sécurité informatique, la protection des données personnelles et la cybercriminalité

S'inscrire :

Derniers articles

Accès direct aux Thèmes


Le Net Expert - 1, les Magnolias - 84300 Cavaillon
Contactez-nous - Newsletter - Mentions légales
Connexion à distance