Comment sont volés les smartphones

Comment sont volés les smartphones

Le vol de mobiles en général et de smartphones en particulier reste une plaie, et ce malgré les dispositifs de protection et/ou de de désactivation mis en place par les fabricants et les opérateurs.

 

Une étude menée par IDG pour Lookout auprès de 2403 personnes tente de détailler le phénomène. Ainsi, parmi les utilisateurs détroussés, 32% des interrogés européens l’ont été par des pickpockets. Evidemment, le ton résolument alarmiste de l’étude doit être relativisé dans le sens où Lookout propose des solutions de sécurité pour les mobiles…

Le vol à l’arraché ou par ruse reste donc et de loin, le principal moyen de voir son précieux portable disparaître. L’oubli ne représente que 18% des pertes tandis que le vol à la maison ou dans sa voiture représente 11% des larcins.

 

Le lieu du délit varie selon les régions. Les Anglais constatent plus souvent des vols au bar, au pub ou en discothèque (23%). En France en revanche, les transports en commun semblent être le lieu de prédilection des voleurs (17%).

 

Prêts à payer pour récupérer leurs données
L’étude nous apprend également qu’il y a des heures « plus propices » aux vols. « Que ce soit au Royaume-Uni, en France ou Allemagne, la tranche horaire comprise entre midi et dix-sept heures semble être la plus courue des malfrats », peut-on lire.

Et le smartphone est désormais tellement une extension de sa personne que les utilisateurs sont prêts à prendre des risques pour le récupérer. Les Allemands semblent être les moins timides et les plus téméraires, 89% d’entre eux (71% au Royaume-Uni et 68% en France) étant prêts à se mettre en situation relativement dangereuse pour récupérer leur smartphone volé.

Pire, une victime sur 5 serait prête à payer 750 euros pour récupérer ses données perdues ! De quoi donner des idées, pas forcément très légales.

Les victimes françaises qui passent à l’action en cas de vol de leur téléphone procèdent de manière très organisée, la majorité d’entre eux déposant plainte auprès de la police locale (71%) et informant leur opérateur (74%). En Allemagne en revanche, seulement 58% des victimes signalent le vol à leur opérateur et 63% portent plainte auprès de la police.

Au lieu de cela, 26% des Allemands tendent à utiliser une application de localisation de mobiles (contre 17% de Français et 19% de Britanniques) lorsque leur téléphone est volé.

 

Avec des smartphones de plus en plus puissants et chers, il faudra encore renforcer les mesures anti-vol ce qui semble être le cas avec la généralisation de la fonction ‘kill switch’.

La Californie vient ainsi de passer une loi qui contraindra les constructeurs à proposer ce ‘kill switch’ à l’utilisateur sur tous les portables vendus en Californie à compter du 1er juillet 2015. Ce n’est pas une première : le Minnesota avait ainsi déjà fait passer une loi comparable en mai.

De plus, les constructeurs ont déjà pris les devants. C’est notamment le cas d’Apple, qui propose à ses clients un ‘kill switch’ permettant de désactiver à distance les fonctionnalités de l’iPhone. Au mois de juin, le procureur général de la ville de New York avait ainsi plaidé en faveur de la mise en place de cette fonction, expliquant notamment que les vols d’iPhone avaient chuté de 38% d’une année sur l’autre, suite au déploiement de cette fonctionnalité au sein d’iOS 7.

 

 

Cet article vous à plu ? Laissez-nous un commentaire (Source de progrès)

 

Source : 
http://www.zdnet.fr/actualites/comment-sont-voles-les-smartphones-39805631.htm

 

image_pdfimage_print

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Abonnez-vous (Gratuit)           Restez informé sur la sécurité informatique, la protection des données personnelles et la cybercriminalité

S'inscrire :

Derniers articles

Accès direct aux Thèmes


Le Net Expert - 1, les Magnolias - 84300 Cavaillon
Contactez-nous - Newsletter - Mentions légales
Connexion à distance