Objets connectés

Formation en Cybercriminalité : Arnaques, virus et demandes de rançons, Comment s’en protéger ?

Formation en Cybercriminalité : Arnaques, virus et demandes de rançons, Comment s’en protéger ? Le contexte de l’Internet et l’ampleur du phénomène de la cybercriminalité, nous poussent à modifier nos comportements au quotidien. Avons-nous raison d’avoir peur ? De quoi doit-on avoir peur ? Comment se protéger ? Les réponses évidentes sont techniques, mais il n’en est pas moins vrai que des règles de bonnes pratiques et des attitudes responsables seront les clés permettant d’enrayer le phénomène.    OBJECTIF DE LA FORMATION EN CYBERCRIMINALITE : La formation en cybercriminalité a pour but de créer des déclics chez les utilisateurs, mettre à jour les connaissances des informaticiens et faire prendre conscience aux chefs d’entreprises des risques en couvrant les règles de bonnes pratiques et des attitudes responsables qui sont les clés permettant d’enrayer le phénomène de la cybercriminalité.     PROGRAMME : Etat des lieux de la cybercriminalité en France et dans le monde; Les principaux cas de piratages et d’arnaques expliqués ; Les bonnes pratiques au quotidien pour limiter les risques ; Etude de vos témoignages, analyse de cas et solutions. PUBLIC CONCERNÉ : Utilisateurs, chefs d’entreprise, présidents d’associations, élus….     MOYENS PÉDAGOGIQUES : Support de cours pour prise de notes Résumé remis en fin de cours. Vidéo projecteur et sonorisation souhaitée selon la taille de la salle.     CONDITIONS D’ORGANISATION Formations individuelles ou en groupe Formations dispensées dans vos locaux ou organisées en salle de formation partout en France en fonction du nombre de stagiaires.   Téléchargez la fiche de présentation / Contactez-nous     QUI EST LE FORMATEUR  ? Denis JACOPINI est Expert Informatique assermenté, diplômé en Cybercriminalité, Droit, Sécurité de l’information, informatique Légale et en Droit de l’Expertise Judiciaire et a été pendant une vingtaine d’année à la tête d’une société spécialisée en sécurité Informatique. Il anime dans toute le France et à l’étranger des conférences et des formations pour sensibiliser les décideurs et les utilisateurs aux risques liés à la Cybercriminalité et à la protection de leurs données personnelles. A ce titre, il intervient régulièrement sur différents médias et sur La Chaine d’Info LCI pour vulgariser les sujets d’actualité en rapport avec ces thèmes. Spécialisé en protection des données personnelles, il accompagne les établissements dans leur mise en conformité CNIL en les accompagnant dans la mise en place d’un Correspondant Informatique et Libertés (CIL). Enfin, il intervient en Master II dans un centre d’Enseignement et de Recherche en Informatique, en Master Lutte contre la Criminalité Financière et Organisée, au Centre National de la Fonction Publique Territoriale et anime le blog LeNetExpert.fr sur lequel il partage et publie de très nombreuses informations sur ses thèmes de prédilection. Denis JACOPINI peut facilement être contacté sur : http://www.leNetExpert.fr/contact

Un trottoir dédié aux accros au smartphone en Chine

Un trottoir dédié aux accros au smartphone en Chine Xi’an, une ville du nord-ouest de la Chine, a créé une voie piétonne destinée aux personnes accrochées à leur smartphone. Sur cette voie, on peut lire sur le sol les mots peints « voie réservée aux têtes baissées », en référence au surnom chinois pour les accros aux smartphones. Comme le rapporte le site CNET, cette nouvelle voie est un bon moyen de prévenir les accidents de la route.     Cette voie qui suit la route de Yanta, a été ouverte par un centre commercial. Elle possède une longueur de 100 mètres sur une largeur d’environ 80 centimètres, ce qui donne suffisamment d’espace aux piétons utilisant leur téléphone. Elle est également marquée par une image d’un téléphone et le mot « téléphones portables » tandis que la piste à côté, dédiées aux personnes qui s’intéressent à la vie réelle, a une image de téléphone barré…[Lire la suite ]

10 bonnes pratiques pour des soldes sur Internet en sécurité

10 bonnes pratiques pour des soldes sur Internet en sécurité Pour réaliser vos achats en ligne en toute sécurité, ESET vous donne des conseils pour éviter de se faire pirater sa carte bancaire.       – Faites attention aux sites Internet que vous ne connaissez pas. Au moindre doute, n’effectuez pas vos achats, car il peut s’agir d’un faux site Internet qui tente de récupérer les informations de votre carte bancaire.     – Préparez-vous aux attaques par phishing. Elles se diffusent massivement par e-mail lors des soldes, car c’est à cette période que les internautes passent le plus de temps sur les sites Internet de vente en ligne. ESET a réalisé une courte vidéo pour vous expliquer comment éviter le phishing par e-mail.     – Utilisez des méthodes de paiement sécurisé. Vérifiez que l’URL mentionne HTTPS. Effectuez toujours vos paiements sur des sites Internet chiffrés.     – Attention aux annonces sur Facebook. Les plateformes des réseaux sociaux abondent de fausses annonces et sites Internet proposant des offres intéressantes. Évitez également de partager les détails de votre carte bancaire par message : vous ne pouvez pas vérifier l’identité des personnes qui ont accès au compte et qui recevront ces informations.     – Effectuez toujours vos achats sur des appareils sécurisés et évitez de vous connecter à un Wi-Fi public. Ce genre d’arnaque, appelé Man-in-the-Middle (MiTM) est très répandu. En 10 minutes, le pirate peut voler toutes les informations vous concernant.     – Utilisez des mots de passe forts ou un gestionnaire de mots de passe. Plusieurs études ont montré que les utilisateurs ayant plus de 20 comptes en ligne et étant actifs sur Internet sont plus susceptibles de réutiliser les mêmes mots de passe pour plusieurs accès. Selon le rapport de recherche et de stratégie Javelin, cette méthode augmente de 37% le risque de voir ses comptes compromis. Aussi, les experts ESET recommandent d’utiliser des mots de passe forts mélangeant des minuscules et des majuscules à des symboles et chiffres. Les gestionnaires de mots de passe peuvent être utilisés pour ne pas avoir à les apprendre par cœur. Retrouvez les erreurs les plus courantes lors de l’utilisation d’un mot de passe en cliquant ici.     – Soyez prudent avec votre smartphone. Le nombre de cybermenaces sur cette plateforme a considérablement augmenté. Pour commencer, faites vos achats uniquement via des applications certifiées et supprimez les applications dont vous ne vous servez pas. Pensez à désactiver le Wi-Fi lorsque vous faites votre shopping dans un lieu public, privilégiez les données cellulaires, ceci permettra d’empêcher les cybercriminels de vous diriger vers un faux Wi-Fi afin de voler vos informations bancaires.     – Utilisez une e-carte bleue. Non seulement elle est déconnectée de vos comptes bancaires et est également assurée contre les fraudes.     – Respectez les règles de sécurité de base. Cela peut paraître évident, mais avant de faire vos achats, assurez-vous d’être correctement protégé : installez une solution de sécurité efficace et mise à jour. Optez pour une solution qui offre une navigation sécurisée pour les transactions bancaires. Enfin, ajoutez des mots de passe […]

Objets connectés pour la santé : une étude révèle des failles de sécurité inquiétantes

Objets connectés pour la santé : une étude révèle des failles de sécurité inquiétantes Mashable FR a pu consulter en exclusivité une étude révélant le manque de sécurité de trois objets connectés pour la santé. Des résultats inquiétants lorsqu’on sait qu’un nombre croissant d’utilisateurs font aveuglément confiance à ces outils.…[Lire la suite ]

Victime d’un piratage informatique, quelles sont les bonnes pratiques ?

Victime d’un piratage informatique, quelles sont les bonnes pratiques ? Les cas de piratages informatiques ne se comptent plus depuis bien longtemps. Cependant, si vous vous êtes retrouvés victimes, il est urgent de mettre en pratique des règles de base. Les 3 axes vers lesquels votre structure devra progresser seront  : Technique, par une amélioration des mesures de sécurité  en place ; Juridique, par une présentation, auprès des principaux acteurs de votre structure pour une meilleure acceptation, des principales mesures de mise en conformité avec les règles françaises et européennes relatives à la protection des données personnelles ; Humain, par une meilleure prise de conscience des dangers numériques, pour une évolution des comportements vers une utilisation plus responsable des outils numériques.   Face à vos besoins d’accompagnement, nos formateurs ont élaboré un parcours destinés aux équipes de direction de votre structure, à l’équipe informatique et aux utilisateurs susceptibles d’être piégés. En vous accompagnant sur ces 3 axes et auprès de ces 3 profils, vous pourrez alors comprendre comment les pirates informatiques vous ont piégé, découvrir s’ils pourront encore vous piéger et surtout, le plus important, quelles changements mettre en place pour limiter les risques à l’avenir.

Denis JACOPINI au JT de TF1 : Cybercriminalité : Dans les prochaines années, ce qui arrive sur nos ordinateurs et nos téléphones risque aussi de se produire sur nos télévisions, nos voitures autonomes…

Denis JACOPINI au JT de TF1 : Cybercriminalité : Dans les prochaines années, ce qui arrive sur nos ordinateurs et nos téléphones risque aussi de se produire sur nos télévisions, nos voitures autonomes… JT 20H – Le constat est sans appel, la cybercriminalité est devenue un phénomène massif auquel presque personne ne peut échapper. Citoyens, entreprises, et même les plus hautes instances de l’Etat ne sont pas épargnés.          Nous avons tous été victimes d’une fraude à la carte bleue ou d’un piratage de données personnelles. Un rapport officiel publié ce mercredi 20 juin par le ministère de l’Intérieur, montre l’augmentation considérable du nombre de cyberattaques. La raison: on a plus besoin d’être un hacker professionnel pour lancer une opération. Les techniques sont connues : l’hameçonnage, qui vise à obtenir frauduleusement les coordonnées bancaires, et le rançongiciel. « Dans les prochaines années, ce qui arrive sur les ordinateurs et sur les téléphones risque de se produire aussi sur des télévisions, des voitures autonomes… » Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 20/06/2018 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 20 juin 2018…[lire la suite] Source : Cybercriminalité : une menace de plus en plus fréquente – LCI

Le Parlement adopte des règles de sécurité pour les drones

Le Parlement adopte des règles de sécurité pour les drones Les eurodéputés ont adopté des règles de sécurité communes à l’Union européenne pour l’utilisation de drones, actuellement régie par des réglementations différentes selon les pays.…[Lire la suite ]

Les Echos Études LES INSTALLATEURS OBJETS CONNECTÉS ONT LEUR LABEL

Les Echos Études LES INSTALLATEURS OBJETS CONNECTÉS ONT LEUR LABEL Afin de mieux encadrer le marché et de rassurer les consommateurs, les professionnels de la domotique s’engagent dans la certification de leur activité.…[Lire la suite ]

Hacking informatique: des jouets connectés sont retirés de la vente

Hacking informatique: des jouets connectés sont retirés de la vente …[Lire la suite ]

Objets connectés : les inquiétantes failles de sécurité dont vous n’avez pas conscience | Denis JACOPINI

Objets connectés : les inquiétantes failles de sécurité dont vous n’avez pas conscience Les objets connectés doivent-ils vraiment recueillir autant de données personnelles pour fonctionner correctement ? Télévision, pèse-personne, thermostat et autres hubs domotiques… les objets connectés tentent d’envahir nos maisons et de s’infiltrer au coeur même de leur réseau numérique.     Pourtant, malgré leur objectif de nous simpliflier la vie, leur développement semble encore assez poussif ; en raison sans doute de leur manque criant de sécurité. C’est ce que révèle une étude menée par la division Sécurité de Hewlett Packard : rien de moins que 250 vulnérabilités ont été relevées par les experts d’HP Fortify au sein des 10 objets connectés les plus populaires. Ces failles de sécurité seraient, selon Mike Amistead, le manager général d’HP Fortify, le symptome de la ruée des entreprises sur le créneau des objets connectés. Il estime en effet que les start-ups se lançant sur ce marché tenteraient de commercialiser leur produit le plus rapidement possible avant la concurrence… au mépris de la garantie d’un niveau de sécurité suffisant des réseaux et des données personnelles. Vos données personnelles en clair sur la toile Parmi les failles de sécurité relevées, HP a constaté que : 90 % des objets connectés étudiés solliciteraient une information personnelle sensible (ex : adresse email ou postale, nom, date de naissance, etc) ; une information ensuite véhiculée en clair sur la toile ; 70 % des objets connectés ne crypteraient pas les données échangées avec le réseau ; 80 % des objets connectés ne nécessiteraient pas de mot de passe complexe pour identifier les demandes de connexion tierces ; 60 % des objets connectés seraient vulnérables aux attaques dites de “cross-site scripting” (type de faille de sécurité permettant d’injecter du contenu dans une page, et provoquant ainsi des actions sur les navigateurs web visitant la page). Source : http://www.archimag.com/vie-numerique/2014/07/30/objets-connectes-internet-failles-securit

image_pdfimage_print

Accès direct aux Thèmes

Derniers articles


Le Net Expert - 1, les Magnolias - 84300 Cavaillon
Contactez-nous - Newsletter - Mentions légales
Connexion à distance