Google monte une équipe de supers hackers pour traquer les failles informatiques

Google monte une équipe de supers hackers pour traquer les failles informatiques

Une équipe de supers hackers pour traquer les failles informatiques

Google veut éradiquer les bugs qui peuvent être exploités par les pirates, mais aussi le gouvernement.

 

On croirait lire le scénario d’un film d’espionnage. Google a annoncé la création d’une équipe spéciale chargée de traquer les failles informatiques. Dénommée Project Zero, cette nouvelle équipe de sécurité sera composée des meilleurs hackers. Parmi eux, George Hortz, un Américain de 24 ans, surtout connu pour avoir piraté l’écran verrouillé de l’iPhone à l’âge de 17 ans et la Playstation 3, raconte le magazine spécialisé Wired. Quand il a découvert, au début de l’année, des failles dans le système d’exploitation de Google, Chrome OS, l’entreprise l’a payé 150.000 dollars pour les corriger. Outre Hortz, Project Zero accueille d’autres hackers célèbres, et Chris Evans , le recruteur du projet, continue de chercher des talents.

 

Project Zero sera chargée de trouver les failles dîtes «zero-day», c’est à dire des vulnérabilités qui n’ont pour l’instant jamais été découvertes et peuvent être dangereuses si elles sont exploitées par des pirates. L’équipe travaillera sur n’importe quel produit, et donc pas uniquement sur ceux de Google. «Nous ne posons pas de limite particulière à ce projet et travaillerons à l’amélioration de la sécurité de n’importe quel programme informatique utilisé par de nombreuses personnes. Nous porteront une grande attention aux techniques, aux cibles et aux motivations des attaquants», explique Chris Evans dans son communiqué.

 

Une réponse de Google à Heartbleed
Ce projet de Google arrive après Heartbleed, la faille de sécurité qui a secoué Internet il y a quelques mois. Fin avril déjà, l’entreprise s’associait à Facebook, Microsoft et d’autres pour lancer la Core Infrastructure Initiative. Un regroupement qui finance les projets Open Source en difficulté financière, et donc ceux qui seraient le plus exposés à une faille de sécurité passée inaperçue. Project Zero c’est aussi la réponse de Google à la NSA. La firme a mal encaissé les failles utilisées par l’agence américaine pour espionner ses utilisateurs. Google a déjà mis en place de nouveaux mécanismes de sécurité pour mieux protéger ses données.

Le mythe des hackers embauchés par les entreprises dont ils révèlent les failles n’est pas nouveau. En 2011, Apple embauchait Nicholas Allegra. À 19 ans, il était un membre éminent de la communauté du jailbreaking, c’est à dire du débridage d’iOS (le système d’exploitation des iPads et iPhones). Un an plus tard, la firme embauchait Kristin Paget dans son équipe de sécurité. Cette informaticienne avait longtemps fait partie d’un groupe de hackers éminents qui avait révélé des failles chez Microsoft.

 

Cet article vous à plu ? Laissez-nous un commentaire (Source de progrès)

 

Références : 
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/07/16/01007-20140716ARTFIG00221-google-monte-une-equipe-de-supers-hackers-pour-traquer-les-failles-informatiques.php

 

image_pdfimage_print
Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Abonnez-vous (Gratuit)           Restez informé sur la sécurité informatique, la protection des données personnelles et la cybercriminalité

S'inscrire :

Derniers articles

Accès direct aux Thèmes


Le Net Expert - 1, les Magnolias - 84300 Cavaillon
Contactez-nous - Newsletter - Mentions légales
Connexion à distance