Les victimes de Cyberattaque sont aussi responsables de manquement à leur obligation de sécurité


Demain, les sociétés victimes d’une cyberattaque pourront être plus facilement attaquées en responsabilité par les clients lésés. Ce sera la double peine…

 

 

Difficile d’échapper à la nouvelle, les médias ont largement relayé l’information de la cyberattaque à large échelle perpétrée en fin de semaine dernière. Cette attaque a pris la forme pernicieuse d’un “ransomware”, c’est-à-dire d’un cryptage de données couplé à une demande de rançon. Et gare à ceux qui ne voulaient pas obéir, la menace d’une destruction des données concernées était supposée les ramener dans le droit chemin.

Selon les informations disponibles par les médias, l’attaque aurait visé des entreprises qui utilisaient encore l’ancien système d’exploitation Windows XP, un système pour lequel Microsoft avait cessé de proposer des mises à jour depuis peu de temps. Mais comme le fait remarquer l’avocat Adrien Alberini au journal suisse Le Temps, cette situation complexe donne lieu à ce qu’on peut qualifier de “paradoxe de la cyberattaque”: aussi surprenant que cela puisse paraitre, les entreprises cibles d’une cyberattaque s’exposeront au final à un risque de sanctions significatives.

Ce paradoxe – la victime doublement victime en quelque sorte – s’explique en réalité par le renforcement du droit de la protection des données. Mais ces nouvelles exigences en matière de protection de données ne seront pas faciles à respecter, d’où le risque d’une attaque en responsabilité pour les entreprises victimes d’une cyberattaque. En bref, peu de chefs d’entreprises le savent, mais une réglementation modernisée en matière de protection des données – dénommée GDPR (General Data Protection Regulation) – entrera en vigueur l’année prochaine en Europe…[lire la suite]


Notre métier : Vous aider à vous protéger des pirates informatiques (attaques, arnaques, cryptovirus…) et vous assister dans vos démarches de mise en conformité avec la réglementation relative à la protection des données à caractère personnel.

Par des actions d’expertises, d’audits, de formations et de sensibilisation dans toute la France et à l’étranger, nous répondons aux préoccupations des décideurs et des utilisateurs en matière de cybersécurité et de mise en conformité avec le règlement Européen relatif à la Protection des Données à caractère personnel (RGPD) en vous assistant dans la mise en place d’un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) ou d’un Data Protection Officer (DPO) dans votre établissement.. (Autorisation de la Direction du travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle n°93 84 03041 84)

Plus d’informations sur : https://www.lenetexpert.fr/formations-cybercriminalite-protection-des-donnees-personnelles




 

Réagissez à cet article

Source : Cyberattaque: le paradoxe de la double peine pour les entreprises – High-tech – Trends-Tendances.be

image_pdfimage_print