Côte d’Ivoire

Attention ! Voici ce que les cyberdélinquants vous réservent… | Denis JACOPINI

Attention ! Voici ce que les cyberdélinquants vous réservent Ingénieux, fourbes, malicieux… Des qualificatifs qui désignent bien les cyberdélinquants qui parasitent la toile, nos réseaux sociaux. Pourtant s’ils rivalisent d’astuces en tout genre, un mode opératoire se dessine sous nos yeux. A nous de savoir les identifier et de préserver l’intégrité de nos informations personnelles, et de notre portefeuille.    Dans le souci de vous faire de vous-même votre première protection contre ces cyberdélinquants, la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité de Côte d’Ivoire (PLCC-CI) vous donne quelques types d’arnaque que ces derniers utilisent pour nous spolier.     Voici dans les grandes lignes, quelques-unes des arnaques auxquelles la PLCC fait face et que vous devez apprendre à identifier.     CHANTAGE A LA VIDEO Cette escroquerie consiste pour le cybercriminel à : • Faire connaissance avec sa victime sur les réseaux sociaux, site de rencontre, forum, etc. • Établir une relation de confiance au fil des discussions • Proposer à la victime de passer sur un service permettant la visiophonie par webcam • Favoriser une conversation vidéo plus intime puis profiter pour capturer le flux vidéo des images susceptibles de porter atteinte à la vie privée de la victime • Demander de fortes sommes d’argent à la victime en menaçant de diffuser ces vidéos sur internet     ARNAQUE AUX FAUX SENTIMENTS Une arnaque classique. Elle consiste pour le cyber délinquant d’établir une relation de confiance avec sa proie pour mieux l’attendrir puis l’arnaquer ensuite.     ACHAT /VENTE : En réponse à une offre de vente en ligne sur internet, un prétendu acheteur résidant ou en déplacement en Côte d’Ivoire demande les coordonnées bancaires ou autres du vendeur pour un virement ou l’expédition dudit marchandise avec fausse promesse de règlement des réceptions. L’escroc passe des commandes de matériels à des exportateurs ou des entreprises en France au nom d’entreprises fictives et propose de payer soit par des cartes de crédit, soit par virement.     SPOLIATION DE COMPTE MAIL OU DE RESEAUX SOCIAUX : Cette pratique consiste pour le cyber délinquant de prendre possession de votre compte mail ou autre dans le but de perpétrer une usurpation d’identité en envoyant des emails à vos correspondants, en leurs apprenant que soit vous a eu un accident soit vous êtes fait agressé et que vous avez besoin d’argent.     USURPATION D’IDENTITE : Elle consiste pour le cyber délinquant de se faire passer pour vous. En pratique, c’est le fait pour l’usurpateur d’utiliser soit votre photo, votre carte d’identité ou toute autre chose vous appartenant et qui vous représente.     DETOURNEMENT DE TRANSFERT : La pratique consiste pour l’escroc de faire le retrait de l’argent qui vous était destiné à votre insu. Pour ce faire, il collecte des informations sur les codes de transfert et aidé par d’autres personnes, il fait le retrait avec de fausse pièce.     FRAUDE SUR SIMBOX : C’est une technique frauduleuse qui consiste à transiter les appels internationaux en appel et ce au préjudice de l’opérateur de téléphonie et du gouvernement.     FRAUDE SUR COMPTE / BANCAIRE : C’est l’utilisation frauduleuse de […]

Info pratique : Attitude à adopter en cas de réception d’un e-mail étrange voire douteux | Denis JACOPINI

Info pratique : Attitude à adopter en cas de réception d’un e-mail étrange voire douteux
Vous recevez un e-mail étrange voire douteux, vous craignez être victime d’une arnaque ? Apprenez à les identifier et adoptez une attitude visant à contribuer à la destruction de ces réseaux.

Le FBI remonte une Cyberattaque jusqu’à Abidjan

Le FBI remonte une Cyberattaque jusqu’à Abidjan La Banque centrale des Etats-Unis d’Amérique reçoit sur son système d’information (SI) un flux important de données provenant d’un réseau de machines inconnues. Lorsque les cyberdétectives du Bureau fédéral d’investigation (FBI) essaient de remonter jusqu’à l’origine de l’offensive, ils sont dirigés vers plusieurs continents, via des serveurs informatiques qui interagissent entre eux. Autant de rebonds sur des machines, rendant la piste des attaquants difficile à suivre. Toutefois, des empreintes laissées sur internet permettent aux agents du FBI de localiser des serveurs situés en Côte d’Ivoire. Signe de la gravité de la cyberattaque, les fins limiers du web américain débarquent à Abidjan. Sur place, après une séance de travail avec l’équipe d’experts en sécurité informatique duCI-CERT (Côte d’Ivoire – Computer emergency response team), le FBI parvient à identifier à partir d’une liste d’adresses IP, des entreprises ivoiriennes, dont les machines infectées, sont utilisées à leur insu par des hackers basés en Thaïlande, pour lancer des offensives contre le SI de la Banque centrale des Etats-Unis d’Amérique. Ce n’est pas le scénario d’un film américain, mais une réelle attaque informatique qui s’est déroulée dans le premier trimestre de l’année 2013, et qui a été décrite à CIO Mag par Jean-Marie Nicaise Yapoga, chef de service du CI-CERT, alors responsable technique adjoint. Pointant la vulnérabilité des entreprises qui s’exposent à des risques dus au non-respect des bonnes pratiques en matière de cybersécurité (Cf. CIO Mag N°29 – décembre 2013/janvier 2014). L’expertise du CERT ivoirien dans cette affaire a permis aux entreprises infiltrées de limiter les dégâts et de réduire le coût du retour à un fonctionnement normal. Mais elle rappelle surtout l’essentiel de sa mission : assurer, au niveau local, la fonction de point focal pour toutes les questions de cybersécurité.     Des couches de sécurité sans protection suffisante Vu l’ampleur des menaces sur les fleurons de l’économie ivoirienne, un pan de la mission de sensibilisation du CI-CERT est toujours orientée vers les chefs d’entreprise. Moins réceptives à l’idée d’investir dans le recrutement d’un responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI), nombre d’entreprises empilent en effet des couches de sécurité (pare-feu, anti-virus, etc.), qui n’offrent souvent pas de protection suffisante. Une situation que le chef de service déplore dans la parution de CIO Mag susmentionnée : « C’est lorsqu’elles (ces entreprises) doivent faire face à des incidents informatiques qu’elles se rendent compte de l’importance de la cybersécurité. Malheureusement, entre l’alerte et le temps mis pour rétablir le réseau, l’entreprise peut avoir déjà perdu plusieurs millions de FCFA. » Partenariat public/privé Côte d’Ivoire – Computer emergency response team. Aujourd’hui, le CI-CERT peut se vanter d’avoir favorisé le recrutement de RSSI dans des entreprises de télécommunications. « On en retrouve également au sein des banques et de plusieurs groupes d’entreprises », révélait l’analyste-administrateur de sécurité des SI. Pour limiter les incidents informatiques, le CERT ivoirien organise des ateliers et séminaires de formation, notamment avec les directeurs de système d’information (DSI) et les RSSI. Objectif ? Créer un partenariat public/privé destiné à poser des actions de prévention. C’est-à-dire, diffuser des bulletins d’information et des avertissements, et établir un réseau d’information et d’alerte gouvernementale sur […]

« AITEX – AFRICA IT EXPO » : le Sénégal et la Côte d’Ivoire à l’honneur au Maroc, du 21 au 24 septembre 2016

« AITEX – AFRICA IT EXPO » : le Sénégal et la Côte d’Ivoire à l’honneur au Maroc, du 21 au 24 septembre 2016 Le Sénégal et la Côte d’Ivoire, qui compte parmi les pays d’Afrique subsaharienne à avoir engagé des projets de gouvernance électronique, seront à l’honneur au Maroc lors de la première édition du Salon de l’innovation et de la transformation digitale en Afrique, « AITEX – AFRICA IT EXPO », qui aura lieu du 21 au 24 septembre 2016 à Casablanca.     Dans un communiqué transmis à notre Rédaction, la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), chef d’orchestre de l’AFRICA IT EXPO, explique le choix du Sénégal et de la Côte d’Ivoire par le souci d’établir une connexion sud-sud des ressources du continent. Un défi majeur que le Royaume chérifien veut relever en commençant par ces deux pays qui sont la locomotive économique de la sous-région ouest-africaine. La Côte d’Ivoire connaît une forte croissance économique qui se situe entre 7 et 8 % par an. Une performance portée en partie par un secteur privé qui fait de la transformation numérique, un vecteur de compétitivité. Le Sénégal, deuxième économie de l’Afrique de l’Ouest francophone derrière la Côte d’Ivoire, est plébiscitée pour les efforts fournis dans le domaine du digital. Là où l’Afrique a atteint un taux de pénétration moyen autour de 100%, le Sénégal lui signe un taux de 113,66% en mars 2016. En choisissant ces deux pays, le Maroc veut leur apporter son « soutien pour conforter leur leadership régional et aussi pour accélérer leur transformation numérique ».     Le communiqué : « Salon des Technologies de l’Information  « AITEX – AFRICA IT EXPO » – 21 – 24 septembre 2016 à Casablanca Le 1er salon de l’innovation et de la transformation digitale du continent met à l’honneur le Sénégal et la Côte d’Ivoire La Fédération marocaine des technologies, de l’information, des télécommunications et de l’Offshoring (APEBI) organise la 1ère édition du Salon des Technologies de l’Information  « AITEX – AFRICA IT EXPO », qui aura lieu du 21 au 24 septembre 2016 à la foire internationale de Casablanca. « AITEX – AFRICA IT EXPO » est la première plateforme de l’innovation et de la transformation digitale en Afrique, qui va réunir 150 exposants – tous issus des entreprises référencées dans le domaine -,  200 donneurs d’ordre, mais aussi des experts et des utilisateurs venus d’Afrique, du Moyen Orient et d’Europe. Pour cette édition, l’APEBI met à l’honneur le Sénégal et la Côte d’Ivoire, deux pays amis avec lesquels le Royaume entretient des relations de longue date, qui constituent un modèle de coopération exemplaire, et qui jouent par ailleurs un rôle de locomotive en Afrique de l’Ouest dans le domaine des TIC.     Aujourd’hui, la transformation digitale est devenue un enjeu majeur pour les sociétés, une mutation indispensable pour les entreprises et l’économie. A l’ère du numérique, cette transformation constitue un avantage fort pour nos sociétés, qui crée de la valeur… L’évolution très rapide des TIC -Technologies de l’Information et de la Communication- a profondément façonné le changement de nos modes de vie. Face à la généralisation des TIC dans les pays industrialisés, l’intégration de ces compétences (mais surtout leur […]

L’arnaqueur Chinaper Chinapa roi de l’escroquerie sur Internet enfin arrêté

L’arnaqueur Chinaper Chinapa roi de l’escroquerie  sur Internet enfin arrêté Il se nomme Chinaper Chinapa, un arnaqueur de Côte d’Ivoire qui vient d’être arrêté. Il arnaquait des hommes et des femmes sur Internet. Les scammeurs, les brouteurs, bref les escrocs qui s’attaquent aux internautes sont légions sur la toile. Ils usent de multiples arnaques pour soutirer de l’argent à leurs victimes. Ils jouent ensuite les  « rois » dans leur quartier. Parmi les pièges usités : l’arnaque à l’amour, le wash-wash, la création de billets, le faux mail d’inquiétude d’un proche perdu, la fausse location ou loterie… Pour Chinaper Chinapa, chaussures et portes feuilles magiques en bonus ! Je possède une liste d’une quarantaine d’arnaques possibles mises en place par les brouteurs. Chinaper Chinapa le chenapant ! L’un des « rois » des brouteurs se nommait Chinape Chinapa. L’amateur de casquettes et baskets « bling-bling » se faisait passer pour un « magicien ». Il affirmait être capable de faire sortir des billets de chaussures, de boite magique. Il avait aussi mis en place des arnaques amoureuses, se faisant passer pour des hommes et des femmes à la recherche de l’âme sœur. Il volait les photos sur Facebook et « chassait », ensuite, sur des sites de rencontres. J’ai pu croiser cet escroc de Chinaper Chinapa, il y a quelques mois, dans son pays (il se baladait aussi beaucoup au Bénin). Ce « roi » des boites de nuit qui sortait les billets de banque plus vite que 007 son Walther PPK. Mi juin 2016, l’homme avait été tabassé par des personnes qu’il avait escroquées. Quinze jours plus tard, la police lui mettait la main dessus pour une série d’escroqueries. Arrêté par la police début juillet, détail confirmé par le journal Koaci. Le flambeur s’est retrouvé les menottes aux poignets dans son appartement de Cocody. Il est accusé d’activités cybercriminelles et de multiples escroqueries. Pas évident que sa « magie » fonctionne dans la prison d’Abidjan.     Un ami a besoin de vous 15h, un courrier signé d’un de vos amis arrive dans votre boîte mail. Pas de doute, il s’agit bien de lui. C’est son adresse électronique. Sauf que derrière ce message, il y a de forte chance qu’un brouteur a pris la main sur son webmail. Les courriels « piégés » arrivent toujours avec ce type de contenu « Je ne veux pas t’importuner. Tu vas bien j’espère, puis-je te demander un service ?« . Le brouteur, par ce message, accroche sa cible. En cas de réponse de votre part, l’interlocuteur vous sortira plusieurs possibilités liées à sa missive « J’ai perdu ma carte bancaire. Je suis coincé en Afrique, peux-tu m’envoyer de l’argent que je te rembourserai à mon retour » ; « Je voudrais urgemment recharger ma carte afin de pouvoir régler mes frais de déplacement et assurer mon retour. J’aimerais s’il te plaît, que tu me viennes en aide en m’achetant juste 4 coupons de rechargement PCS MASTER CARD de 250 € puis transmets moi les codes RECH de chaque coupon de rechargement, je te rembourserais dès mon retour« . Je possède plus d’une centaine de variantes d’excuses. Bien entendu, ne répondez pas, ne versez encore moins d’argent. Attention, selon les brouteurs, des recherches poussées sur leurs […]

Découvrez le TOP 5 des arnaques informatiques les plus récurrentes au premier trimestre 2016 selon la PLCC

Découvrez le TOP 5 des arnaques informatiques les plus récurrentes au premier trimestre 2016 selon la PLCC En Côte d’Ivoire, les préjudices financiers causés par les cybercriminels se chiffrent en milliards. Dans sa stratégie de sensibilisation, la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) entreprend d’informer les populations sur les arnaques les plus récurrentes afin de leur permettre de ne pas tomber dans le piège.     Selon les chiffres communiqués par la PLCC, au cours de l’année 2015, le préjudice financier causé par la cybercriminalité a atteint 3 980 833 802 FCFA, contre 5 280 000 FCFA en 2015. Ce sont 1 409 plaintes qui ont été enregistrées. Elles ont abouti à l’arrestation de 205 individus, dont 159 ont été déférés au parquet. Afin d’informer davantage les populations, la PLCC a sorti les 5 types arnaques qui ont été les plus récurrentes au cours du premier trimestre 2016. 1- La Sextorsion (Enregistrement illégal de communication privée, chantage à la vidéo) Ce type d’arnaque a occasionné un préjudice de 119 millions de Franc CFA. Cette technique consiste pour un cybercriminel à se procurer une vidéo intime de sa victime et d’exercer sur elle un harcèlement dont la condition de dénouement est le paiement d’une somme d’argent. Pour y arriver, le cybercriminel s’arrange à établir une relation amicale voire amoureuse avec sa future victime, de manière à gagner son entière confiance. Par la suite, il lui demandera de lui fournir ladite vidéo (en lui demandant d’activer sa caméra au cours d’un échange par exemple), qui deviendra finalement le moyen de pression du cybercriminel. 2 – L’accès frauduleux à un système informatique Ce type d’arnaque est généralement orienté vers les entreprises. Au premier trimestre 2016, il a causé un préjudice financier de 42.271.426 F CFA. Elle consiste pour le cybercriminel, à forcer l’accès d’un système informatique pour éventuellement voler des donner, ou causer des dégâts pour porter préjudice. 3 – L’usurpation d’identité (Utilisation frauduleuse d’élément d’identification de personne physique ou morale) L’usurpation d’identité consiste pour un individu à se faire passer pour une autre. Avec des moyens détournés, le cybercriminel réussi à soutirer des informations sensibles qu’il utilise plus tard pour effectuer des paiements, effectuer des paiements etc. Il peut même aller plus loin en engageant la personne de sa victime, par une signature d’accord par exemple, sans son consentement préalable. Ce sont 37.851.973 Franc CFA de dommages qui ont été causés par ce type d’arnaque sur la même période. Lire aussi : INTERNET : La sécurité des usagers, dernier soucis des fournisseurs d’accès en Côte d’Ivoire ? 4 – L’arnaque au faux sentiment Ce type d’arnaque est en net recul, après avoir fait de nombreuses victimes à travers le monde. De plus en plus, les internautes sont plus prudents quoique des victimes continuent de se faire duper. 28.754.746 F CFA, c’est le préjudice causé par ce type d’arnaque au premier trimestre 2016. 5 – La fraude sur le porte-monnaie électronique Avec l’expansion des services de porte-monnaie électronique via le mobile, ce type d’arnaque a pris de l’ampleur. Bien ficelée, cette technique pousse la victime donner le contrôle absolu à un cybercriminel sur son compte, sans […]

Des cybercriminels s’attaquent à la ministre Raymonde Goudou

Des cybercriminels s’attaquent à la ministre Raymonde Goudou La cybercriminalité prend de plus en plus de l’ampleur en Côte d’Ivoire. Malgré les moyens mis en place par le ministère de l’Intérieur à travers la plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC), certaines personnes s’évertuent à poursuivre cette infraction sans être inquiétés. La dernière en date est celle d’une personne qui se fait passer pour la Ministre de la Santé, Raymonde Goudou Coffie, pour arnaquer.   Nous ne savons pas si des individus ont piraté le compte Facebook de la ministre ivoirienne de la santé ou s’il s’agit d’une usurpation d’identité. Quoiqu’il en soit, des individus utilisent l’identité de la ministre Raymonde Goudou Coffie pour faire de l’aumône auprès des utilisateurs des réseaux sociaux. A titre illustratif, nous vous publions la conversation que ces prémusés arnaqueurs ( brouteurs dans le jargon ivoirien) ont eu avec l’une de leurs victimes.  K.O. Article original de imatin   Réagissez à cet article Original de l’article mis en page : Cybercriminalité: Des “brouteurs” s’attaquent à la ministre Raymonde Goudou

Cybercriminalité : « Il faut qu’on voie que la Côte d’Ivoire réagit » | CIO MAG

Cybercriminalité : « Il faut qu’on voie que la Côte d’Ivoire réagit » « L’enjeu qu’a la Côte d’Ivoire aujourd’hui, c’est justement de dire de manière internationale tout ce qu’elle est en train de mettre en œuvre ici », assure Denis Jacopini, expert informatique assermenté spécialiste en cybercriminalité et protection des données personnelles. Membre de la Compagnie nationale française des experts de Justice en Informatique et techniques associées (CNEJITA), il a participé du 7 au 8 juin 2016 à Abidjan, à la 8ème édition de l’IT Forum Côte d’Ivoire sur la « Transformation numérique face à la protection des utilisateurs ». Loin des clichés et des idées reçues, le professionnel du crime en ligne a confié à CIO Mag l’image que la Côte d’Ivoire donne de l’extérieur et fait des propositions allant dans le sens de l’amélioration de la lutte contre la cybercriminalité. Sensibilisation des décideurs, opérations coup de poing, médiatisation des arrestations… la Côte d’Ivoire est, selon lui, en bonne voie pour renforcer la confiance dans son environnement numérique.  7 juin 2016. Denis Jacopini à la 8ème édition de l’IT Forum Côte d’Ivoire qui s’est déroulée du 7 au 8 juin dernier à la Maison de l’Entreprise, à Abidjan, sur le thème : “Transformation numérique face à la protection des utilisateurs”.       CIO Mag : Quelle image la Côte d’Ivoire donne-t-elle de l’extérieur dans le domaine de la cybercriminalité ? Denis Jacopini : Depuis quelques années, la Côte d’Ivoire est connue en Europe comme le pays d’Afrique où se passent la très grande majorité des arnaques sur internet, à un point où lorsque quelqu’un reçoit un email qui vient de Côte d’Ivoire, il pense automatiquement à une arnaque, au mieux se méfie, au pire supprime le message sans même lui accorder la moindre attention. Ainsi, associer la Côte d’Ivoire à des arnaqueurs, n’est pas bon pour l’image du pays. Ceci dit, ma présence ici m’a réconforté. En lisant la presse spécialisée, dont CIO Mag, je savais déjà que la Côte d’Ivoire réagissait face à ce phénomène, qu’elle mettait en place des méthodes et qu’elle engageait des actions pour permettre à la fois aux directeurs de systèmes d’information – DSI – et aux utilisateurs d’augmenter en compétence et de se soucier de ce problème de sécurité. Et, en venant ici, ça m’a réconforté. Je m’en suis surtout rendu compte au travers du discours du ministre de l’Economie numérique et de la Poste (à l’ouverture de la 8ème édition de l’IT Forum Côte d’Ivoire, NDLR). Il a fait une présentation de la manière dont il voit l’évolution de la Côte d’Ivoire dans le domaine du numérique. Son discours a été rassurant en indiquant que le pays avait à la fois une démarche active dans la cybersécurité et accordait une attention particulière aux moyens permettant d’associer confiance et développement numérique. On a facilement pu remarquer que le ministre maîtrise le sujet et qu’il sait de quoi il parle. Il est prêt à emmener avec lui le pays dans cette transformation numérique. Quasiment toutes les entreprises vont devoir assurer cette métamorphose. Le pays doit pouvoir les accompagner dans cette transformation numérique. L’enjeu qu’a la Côte […]

Denis JACOPINI était présent aux cotés de grands experts en cybersécurité à Abidjan pour le 8ème IT Forum 2016

Denis JACOPINI était présent aux cotés des plus grands experts en cybersécurité à Abidjan pour le 8ème IT Forum 2016 Denis JACOPIN était présent à l’IT Forum 2016 les 7 et 8 juin derniers. Invité aux cotés des plus grands Experts en Cybersécurité, la 8ème édition de ce Forum a eu pour thème Protection des Données, Gestion de l’identité numérique, Protection des transactions à l’ère du numérique : Risques, Enjeux et Stratégies de mise en oeuvre. Voici ses impressions.         Je tiens enfin à remercier tous les partenaires et sponsors sans qui ce Forum n’aurait pas été possible, et enfin, je tiens à remercier chaleureusement le public présent et attentif jusqu’aux ultimes minutes des dernières interventions des panélistes dont j’ai eu l’honneur  et le privilège de faire partie.   Durant ces deux jours j’ai à la fois côtoyé des professionnels d’excellente facture et de réputation internationale proposant des produits relatifs à la cybersécurité et d’aide à la transformation numérique., et je me suis retrouvé face à un public d’une attention universitaire, des chefs de grandes entreprises et de grands DSI (Directeurs des Systèmes d’Information) venu écouter les avis et les conseils d’experts et surtout réfléchir avec nous aux moyens à mettre en œuvre pour aider  la Côte d’iVoire à négocier le virage vers un numérique plus sécurisé pour les entreprises et plus rassurant pour les utilisateurs.   Dès l’ouverture de l’IT Forum, nous avons été réconfortés par le discours de Monsieur Bruno Nabagné Koné, Ministre de l’Economie numérique et de la Poste, Côte d’Ivoire rassurant l’assemblée de sa volonté de permettre à son pays une évolution vers un numérique de confiance en ces mots: « Pas de développement économique sans cyber sécurité »       Ce n’est plus seulement au plus haut niveau de l’état, ni au niveau des autorités du pays que cette révolution à lieu. J’ai pu assister à une des étapes essentielles vers une transformation des mentalités numériques et reste persuadé que désormais la Côte d’iVoire pourra aussi compter sur ses DSI pour mettre en application sans relâche les règles de base d’un vrai hygiène informatique.   De part notre expérience et notre expertise, nous accompagnerons la Côte d’iVoire dans sa démarche de sensibilisation, de qualification et surtout nous l’aiderons à redorer son blason terni par l’image d’un pays ayant sur son sol brouteurs et autres arnaqueurs.   Ce forum a aussi été l’occasion à l’assemblée d’avoir enfin, après un déballage de solutions de sécurité protégeant d’un nombre très restreint de problèmes,  une liste d’un grand nombre d’attaques que la Côte d’iVoire a à craindre et va devoir combattre sans relâche ces prochaines années. Au cours de nos interventions, nous avons apporté la preuve à l’auditoire que la solution pour lutter contre la cybercriminalité ne peut pas être techniques. En effet, sur un ensemble de 11 techniques d’attaques courantes, Denis JACOPINI a démontré que seulement 3 pouvaient être maîtrisées par la mise en place de solutions techniques parfois coûteuses. La prochaine étape, indispensable à mon sens, sera la lourde tâche consistant à faire évoluer les mentalités et les comportements des utilisateurs, dernier maillon de […]

Denis JACOPINI présent à Abidjan pour le IT Forum 2016 les 7 et 8 juin 2016

Denis JACOPINI présent à Abidjan pour le IT Forum 2016 les 7 et 8 juin 2016 Denis JACOPIN sera présent à l’IT Forum 2016 les 7 et 8 juin prochains, invité auprès des plus grands Experts en Cybersécurité. La 8ème édition de ce Forum aura pour thème Protection des Données, Gestion de l’identité numérique, Protection des transactions à l’ère du numérique : Risques, Enjeux et Stratégies de mise en oeuvre.   2 jours de networking organisés par CIO Mag et le Club DSI de côte d’Ivoire sous le parrainage de Bruno Nabagné KONE, Ministre de l’Economie numérique et de la Poste – Côte d’Ivoire     Venez discuter, échanger et dialoguer avec des donneurs d’ordre, rencontrez-les en rendez-vous : Freddy TCHALA, CEO MTN CI Euloge SORO-KIPEYA, CEO ANSUT Nongolougo SORO, CEO SNDI Mme. Saloua K. BELKZIZ, Présidente de la Fédération APEBI – Maroc Jean Kacou DIAGOU, Président du CGECI – Côte d’Ivoire     Une vingtaine d’experts partageant leurs retours d’expériences et les meilleures pratiques Cdt Guelpétchin Ouattara, Directeur de l’Informatique et des Traces Technologiques – Côte d’Ivoire Yann PILPRE, Expert Sécurité, CEO YPSI Denis JACOPINI, Expert en Cybercriminalité et Protection des données personnelles Ange DIAGOU, CEO NSIA Technologies Frédéric MASSE, Vice-Président SAP Alain DOLIUM, Expert Transformation numérique PDG SMS Group   vous souhaitez y participer ? Entrée gratuite mais inscription obligatoire : Cliquez ici PROGRAMME                    Heures Activités Intervenants Journée du Mardi 07 juin 2016 08h00 – 09h00 Accueil et installation des invités Comité d’organisation 09h00 – 09h05 Mot de Bienvenue ·          M. Mamadou NAON, Président CDSI 09h05 – 09h15 Mot du Sponsor Officiel ·          M. Freddy TCHALA, DG MTN 09h15 – 09h25 Mots des sponsors Leaders ·          M. Nongologou SORO, DG SNDI ·          M. Ange DIAGOU, DG NSIA TECHNOLOGIES 09h25 – 09h35 Présentation du contenu de l’IT FORUM 2016 ·          M. Mohamadou DIALLO, Directeur de Publication CIO MAG 09h35 – 09h40 Mot du Pays Invité (Maroc) ·          Mme Saloua K. BELKZIZ, Présidente de la Fédération APEBI 09h40 – 09h50 Mot du Président de l’IT FORUM 2016 ·          M. Jean Kacou DIAGOU, Président CGECI 09h50 – 10h05 Discours d’ouverture des travaux ·          M. Bruno KONE, Ministre de la Poste et de l’Economie Numérique 10h05 – 10h20 REMISE DE TROPHEES 10h20 – 10h45 Coupure de ruban – Visite des stands – Cocktail 10h45 – 10h50 TIRAGE TOMBOLA 10h50 – 11h05 Les principales tendances IT en Afrique occidentale et centrale ·          M. Mohamed ZIZI, Directeur régional pour l’Afrique Francophone IDC           11h05 – 12h00       Plénière/Panel 01   La protection des données, une nécessité pour le respect des libertés fondamentales ·          Cdt Guelpétchin Ouattara, Directeur de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT Côte d’Ivoire) ·          Ibrahima DIAGNE, Administrateur Délégué Gaindé 2000 Modérateur : Dr GUIBESSONGUI N’Datien Sévérin, ICT CONSULTING Rapporteur : M. Auger SEOULOU, DSI Ministère de la Justice – Côte d’Ivoire 12h00 – 12h05 TIRAGE TOMBOLA   12h05 – 12H35 Atelier 01 Optimisation des coûts en relation avec votre business model   ·          M. Christophe Thénégal, Associé PWC 12h35 – 12h40 TIRAGE TOMBOLA 12h40 – 14h20 Pause déjeuner 14h30 – 14h35 TIRAGE TOMBOLA         14h35 – 15h20 […]

image_pdfimage_print

Accès direct aux Thèmes

Derniers articles


Le Net Expert - 1, les Magnolias - 84300 Cavaillon
Contactez-nous - Newsletter - Mentions légales
Connexion à distance